Les prêts de longue durée ont eu le vent en poupe ces dernières années. Cependant, il est en perte de vitesse aujourd’hui. La raison ? Son coût est plus élevé.

cliquer pour afficher plus du text

Plus le crédit est de longue durée, plus le risque augmente pour l’établissement bancaire.

En matière de financement, en vingt-cinq ou trente ans, beaucoup d’événements peuvent se produire dans la vie (divorce, chômage...) et entraîner des difficultés de remboursement. Un paramètre dont l’établissement tiendra compte dans le taux qu’il vous proposera lors de votre projet d'achat immobilier. D'où l'importance d'avoir un  apport suffisant pour minimiser ces délais de remboursements.

cliquer pour afficher plus du text

Plus le crédit est long, plus il coûte cher.

Indépendamment de ce fait, il faut savoir également que plus le crédit est long, plus il coûte cher, même à conditions identiques. A titre d’exemple, si vous empruntez 200 000 € à 4,20 % sur vingt ans, votre mensualité s’établira à 1 233 € et le coût de votre crédit à 95 954 €. En revanche, si vous empruntez sur vingt-cinq ans, la mensualité, certes, sera abaissée à 1 078 € mais, attention, le crédit vous reviendra à 123 365 €, soit un surcoût de 27 411 €.

cliquer pour afficher plus du text

A noter :

Malgré leur coût élevé, les prêts immobiliers de longue durée ont un atout de poids car ils permettent de diminuer la mensualité et de réduire le taux d’endettement de l’emprunteur.

cliquer pour afficher plus du text

© Uni-éditions 2012

Crédits image : attribution license / auteur : VisitMyLuxuryHome.com

cliquer pour afficher plus du text