Gérer

Optimiser votre rendement locatif

Ce que vous devez savoir pour optimiser au mieux la location d’un logement dans le neuf ou l’ancien. Ou comment faire en sorte de louer 12 mois sur 12.

Optimiser votre rendement locatif


Votre désir est d’acheter un logement pour le louer. Oui, mais que choisir ? Où et pour quel profil de locataire ? Vos questions, nos réponses.

Le choix du site



La situation du logement constitue le gage de réussite de votre investissement.
Pour vous, c’est l’assurance de trouver des locataires. Pour cela, plusieurs paramètres sont à prendre en compte comme la proximité d’un centre-ville, de transports en commun, de commerces, d’équipements (écoles, centre sportif…), qui sont primordiaux.
Demandez-vous toujours si vous pourriez, vous-même, y vivre. Et puis, intéressez-vous au dynamisme de la ville, surtout si vous ne la connaissez pas. Attire-t-elle des entreprises et des emplois ? Dispose-t-elle de filières étudiantes ? La bonne tenue d’un marché locatif dépend de ces éléments

À noter :
Plus chers que l’ancien, rarement construits en centre-ville faute de terrains, les logements neufs bénéficient de garanties (garantie de parfait achèvement, garantie décennale…), ainsi que de dispositifs fiscaux attractifs (lois Scellier, Censi Bouvard).
Côté ancien, le choix est vaste, les prix tout autant. Limitez votre recherche aux immeubles dotés d’un bâti de bonne qualité pour éviter les gros travaux.


Studio ou logement familial ?


Un petit logement coûte moins cher à l’achat et se loue, proportionnellement, à des niveaux de loyers plus élevés qu’un grand appartement.
Un bémol : les studios et 2 pièces sont nombreux dans les villes et connaissent de nombreux changements de locataires relatif à une situation momentanée (étudiants, jeunes couples n’ayant pas encore d’enfant). Ainsi, les périodes de vacance locative, c’est-à-dire sans locataire, risquent d’être plus importantes et le rendement moindre que prévu. Un logement plus familial (3 pièces par exemple) est, a priori, moins rentable, sauf si on considère que les locataires sont plus stables et les périodes de vacance locative moins nombreuses.

Mesurer la pertinence d’un marché locatif nécessite une approche terrain. Faites appel à un expert comme un professionnel de l’immobilier ou un administrateur de biens.