Acheter

Quel est l’impact de l’étiquette énergétique sur les prix ?

Selon une étude publiée en septembre 2013 par l’association Dinamic, la performance énergétique et environnementale des biens immobiliers aurait un impact direct sur le prix de l’immobilier. Soucieux d’acheter un bien économe en énergie, les acquéreurs utilisent l’étiquette énergétique pour négocier le prix d’achat.


Mis en place en 2006, le diagnostic de performance énergétique renseigne les acheteurs quant à la consommation d’énergie d’un bien immobilier. Les acquéreurs y prêtent de plus en plus attention avant d’acheter d’une maison.

L’incidence des diagnostics immobiliers sur les prix


Outre le poids des charges qu’implique l’achat d’une maison énergivore, une mauvaise étiquette énergie prive les primo-accédants du PTZ (prêt à taux zéro). Par conséquent, les acheteurs n’hésitent pas à discuter le prix immobilier lorsqu’un bien présente une mauvaise performance énergétique. Sur la Côte-d’Azur, par exemple, un logement G se verra acheté 22 % moins cher qu’un logement dont l’étiquette énergétique est D.

À noter
Les primo-accédants peuvent bénéficier d’un PTZ lors de l’achat de leur maison. La performance énergétique du bien est alors prise en compte pour calculer son montant. Les professionnels de l’immobilier conseillent les futurs acquéreurs pour préparer au mieux leur achat immobilier.


Choisir un logement durable


Compte tenu du pouvoir de négociation dont bénéficient les acquéreurs face à une mauvaise étiquette énergie, les vendeurs sont de plus en plus contraints d’entreprendre des travaux avant de mettre en vente leur bien. Les acquéreurs préfèrent acheter un logement durable plutôt qu’un appartement qui nécessite de réaliser de nombreux travaux d’économies d’énergie.

Demander des devis ou faire réaliser une étude thermique et des diagnostics immobiliers permet d’y voir plus clair quant aux améliorations à apporter aux logements pour les rendre économes en énergie. Ces informations peuvent rassurer l’acheteur ou motiver le vendeur à entreprendre lui-même les réparations si elles lui permettent de vendre son bien à un meilleur prix.