Acheter

Acheter d'abord ou vendre d'abord ?

Cette question se pose à toute personne qui souhaite vendre son logement pour en acheter un autre, généralement pour s'agrandir. Il n'y a pas de solution idéale, chacune a ses avantages et ses inconvénients. Si vous achetez d'abord, vous évitez de déménager deux fois, mais vous risquez d'avoir besoin d'un prêt relais. Si vous vendez d'abord, vous serez moins stressé, mais vous risquez de devoir prendre une location le temps de pouvoir racheter.

Il n'est pas rare que des acheteurs aient un coup de foudre pour une maison ou un appartement, alors qu'ils n'ont pas encore mis le leur en vente. Il se peut aussi qu'en visitant des biens, on tombe sur une superbe affaire, que l'on ne veut rater à aucun prix.

Acheter d’abord : pour saisir une opportunité

 

L'avantage d'acheter d'abord, c'est que vous n'aurez pas besoin de déménager deux fois en quelques mois. Vous ferez donc l'économie d'une location et d'un déménagement. De plus, vous pourrez tranquillement installer votre nouveau logement et y faire des travaux, si besoin.

 

Mais les inconvénients sont tout aussi évidents :

  • Vous avez certainement besoin de l'argent de votre vente pour acheter, et vous risquez d'être stressé si vous ne parvenez pas à vendre. Vous serez peut-être contraint de brader votre bien si vous ne trouvez pas d'acquéreur assez rapidement. L'expérience prouve que les bonnes affaires se font souvent lorsque les vendeurs sont pressés de vendre…
  • Vous allez prendre un crédit relais, toujours risqué en période de stagnation immobilière.

Acheter d’abord : les précautions à prendre

 

La première règle, c'est de ne pas surévaluer votre logement. Faites une estimation aussi précise que possible de son prix : cela vous permettra de mettre sur pied un plan de financement correct, sans sous-évaluer la somme dont vous avez besoin pour acheter votre nouveau logement.

 

Si vous signez une promesse de vente après avoir signé votre acte d'acquisition, tentez de négocier avec votre acquéreur un report de la signature de la vente définitive pour raccourcir le délai entre les deux opérations.

 

Vous pouvez également demander à votre acquéreur à rester dans les lieux durant 1 ou 2 mois après la vente. Il acceptera s'il n'est pas trop pressé d'emménager. Vous devrez prévoir, dans ce cas, une indemnité d'occupation pour cette période. C'est une solution qui vous évitera de déménager deux fois et de chercher une location pour faire la jonction.

 

Comment fonctionne le prêt relais ?

 

Le prêt relais, ou crédit relais, permet de financer la nouvelle acquisition, le temps de vendre l'ancienne. Il fait donc la jonction entre les deux opérations. Il est consentit pour une durée courte, généralement un an renouvelable une fois.

Mais attention, les banques n'accordent ce type de crédit que si elles sont sûres de récupérer leur mise. En clair, il ne faut pas surestimer le prix du logement que l’on veut vendre.

 

 

Vendre d’abord : moins de stress

 

Vendre d'abord est plus sécurisant, car vous êtes sûr de ne pas être pris à la gorge avec une acquisition à payer alors que vous ne trouvez pas d'acheteur pour votre logement. Une fois votre bien vendu, vous aurez tout le temps nécessaire pour chercher tranquillement l'appartement ou la maison de vos rêves.

 

De plus, vous connaissez exactement la somme dont vous disposez, vous pouvez donc calculer précisément le montant de l'emprunt dont vous avez besoin : ainsi, vous sélectionnerez mieux les annonces qui vous intéressent, ce qui vous permettra de gagner du temps dans votre recherche. Enfin, vous aurez les fonds disponibles, ce qui vous mettra en meilleure position vis-à-vis du vendeur pour négocier un éventuel rabais.

 

Vendre d’abord : nos conseils

 

Mais évidemment, vendre en premier a un prix : vous devrez trouver une location ou vous faire héberger chez des amis pendant quelques mois, et peut-être prendre un garde-meuble.

 

L'idéal est de commencer votre recherche après avoir signé la promesse de vente. Attention toutefois, car votre acheteur peut se dégager dans les 7 jours qui suivent la signature. Passé ce délai, il y a encore le risque qu'il n'obtienne pas son emprunt, ce qui ferait tomber la vente.

 

Mais il y a un délai d'environ 3 mois entre la signature de la promesse et la vente définitive. Cela vous laisse le temps de commencer votre recherche. Si vous ne voulez prendre aucun risque, ne signez votre promesse d'achat qu'une fois que vous avez signé votre vente définitive.

 

A noter

Si vous trouvez le logement qui vous convient après avoir signé votre promesse de vente, mais avant d’avoir signé votre vente définitive, vous devez peser la situation. Il faut estimer le risque que votre vente ne se fasse pas pour une raison ou pour une autre.

Votre acheteur a-t-il obtenu son prêt ?

  • Votre acheteur a-t-il obtenu son prêt ?

  • Y a-t-il un risque pour que la commune fasse jouer un droit de préemption ?

Ce sont les deux principaux obstacles qui peuvent survenir. Le mieux est d’appeler votre notaire pour savoir s'il a bien effectué les formalités et s'il a reçu l'acceptation du prêt de votre acquéreur.