Acheteur

07/09/2021

Comme la majorité des futurs propriétaires, vous souhaitez acheter un bien ancien, c’est à dire un logement dont les travaux de construction ont  été achevés depuis plus de 5 ans ? Que vous souhaitiez y résider ou encore réaliser un investissement locatif, investir dans le parc immobilier existant vous garantit souvent de nombreux avantages. Les voici !

1 - LE PRIX DU M2 EST MOINS ÉLEVÉ DANS L’ANCIEN

Le prix du mètre carré dans l'ancien est généralement moins élevé que dans le neuf, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison. La différence est de l’ordre de 15 à 30 %[1], selon la situation géographique du bien. Elle s’explique par 2 raisons :

  • l’étendue de l’offre immobilière dans le parc ancien ;
  • les coûts liés aux logements neufs (normes sur les performances énergétiques, hausse des prix de la construction et enfin TVA conséquente sur l’achat).

Cette différence de prix vous permet, d’une certaine façon, de compenser les frais de notaire, qui sont peu plus importants pour l’ancien que pour le neuf dont l’estimation se situe entre 7 à 8 % pour l’ancien contre 2 à 3 % pour le neuf).

Bon à savoir : dans la plupart des cas, malgré des frais de notaire plus élevés, acheter un logement considéré comme ancien devrait vous coûter moins cher qu’un bien neuf présentant des prestations équivalentes (type de bien, zone géographique, surface, environnement).

 

2 - L’OFFRE DE LOGEMENTS EST PLUS IMPORTANTE

L'offre immobilière dans l'ancien est beaucoup plus importante que dans le neuf, particulièrement dans les zones urbanisées. En effet, les biens neufs situés dans certains quartiers, et notamment en centre-ville, sont très rares ou encore inaccessibles faute d’un budget conséquent.

Ainsi, en tant qu’acheteur, vous bénéficiez d’un choix de logements beaucoup plus étendu dans le marché de l'ancien que dans celui du neuf.

 

3 - VOUS AVEZ LE CHOIX DE L’EMPLACEMENT …

Le parc immobilier ancien bénéficie aussi des meilleurs emplacements. En effet, les logements anciens sont souvent situés à proximité des infrastructures (établissements scolaires, transports publics, commerces…).

En choisissant d’investir dans l’ancien, vous vous assurez d’avoir le choix et de pouvoir comparer de nombreux biens (et leurs prix), quelle que soit la localisation recherchée (proximité du lieu de travail ou des commodités, dans une zone historique…).

 

4 - … ET DES CARACTÉRISTIQUES DU LOGEMENT

De nombreux acquéreurs souhaitent investir dans la vieille pierre. En effet, contrairement au marché du neuf, le parc ancien regroupe nombre de biens d’exception ou de charme, quels que soient leurs styles.

Si des critères comme la hauteur de plafond, l’âge d’une bâtisse, la présence de parquets, de moulures ou de cheminées comptent pour vous, nous supposons que vous succomberez très certainement au charme de l’ancien…

 

5 - UN BIEN EXISTANT PEUT SE VISITER !

Contrairement aux logements achetés en VEFA, (Vente en Etat Futur d’Achèvement), vous pouvez visiter les logements existants ! Vous pouvez donc vous projeter dans les lieux, vous faire accompagner par un professionnel, constater les travaux et les aménagements nécessaires, effectuer une contre-visite etc.

Il est bien entendu plus délicat de se faire une idée concrète d’un futur logement en achetant sur plan.

Il en va de même pour l’environnement extérieur du bien immobilier : en choisissant un bien ancien, vous pouvez directement juger des commerces situés à proximité. Il est plus compliqué de visualiser les éventuelles installations futures attenantes à un projet neuf.

 

6 - IL EST PLUS FACILE DE NÉGOCIER LE PRIX D’UN BIEN ANCIEN

Un logement ancien est souvent plus facile à négocier que dans le secteur de l’immobilier neuf, qui pratique une politique tarifaire plus stricte, ce qui constitue un avantage économique certain. Dans l’ancien, la nécessité d’effectuer des rénovations, une remise aux normes, des travaux de copropriété déjà votés (et donc à votre charge) ou encore un vendeur pressé de vendre seront autant de raisons de négocier une baisse de prix.

De manière générale, en ayant accès à une offre plus large que dans le neuf, vous pouvez comparer les prix des biens et les négocier.

 

7 - VOUS ACCÉDEZ RAPIDEMENT À VOTRE NOUVEAU LOGEMENT

Entre la signature de la promesse de vente (ou du compromis de vente) et la signature de l’acte authentique de vente d’un bien ancien (à l’issue de laquelle les clés de votre nouveau logement vous seront remises), le délai écoulé est d’en moyenne 3 mois.

Un achat en VEFA peut durer des mois, voire des années, donc autant de mois d’attente (et de loyers versés pour vous loger avant de pouvoir emménager dans votre bien neuf ).

8 - LES LOYERS DANS L’ANCIEN SONT PROCHES DE CEUX DANS LE NEUF

À prestations égales, les prix des loyers dans l’ancien sont relativement proches de ceux pratiqués dans le neuf.

Investisseur locatif, compte tenu du coût d’acquisition moins élevé dans l’ancien et de la similarité des tarifs à la location par rapport au neuf, il est donc plus intéressant d’investir dans un logement appartenant au parc immobilier ancien.

 

Bon à savoir : la loi Pinel a été étendue aux investisseurs de logements ’anciens par le dispositif d’incitation fiscale dit « Denormandie ».

Pour défiscaliser une partie de vos impôts grâce à ce dispositif, vous devez acheter un logement (ou un local à transformer en logement) dans les territoires où des besoins en logement ont été identifiés et effectuer des travaux de rénovations importants (ces derniers doivent représenter 25% du coût total de l’opération incluant notamment le prix d’acquisition, les honoraires de notaire ou encore les droits d’enregistrement et la taxe de publicité foncière) et permettant d’améliorer notamment la performance énergétique du logement.

9 - VOUS POUVEZ BÉNÉFICIER D’AIDES DE L’ÉTAT EN CAS DE TRAVAUX

Dans le cadre d’opérations d’amélioration de la performance énergétique ou de travaux de rénovation, vous pouvez bénéficier :

  • de l’Éco-PTZ, qui est un prêt sans intérêt. Le montant des travaux d’économie d’énergie doit être supérieur à 25 % du coût total de l’opération à financement du bienr ;
  • des subventions de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) pour des travaux lourds pour réhabiliter un logement indigne ou très dégradé et/ou pour des travaux d’amélioration de la sécurité, de la salubrité, de l’accessibilité ou de la rénovation énergétique de votre logement. Le logement acquis doit avoir plus de 15 ans et le montant des subventions accordé dépend du montant de vos revenus.
  • MaPrimeRénov' est une aide ouverte à l'ensemble des propriétaires depuis le 1er octobre 2020, et ce quels que soient vos revenus, que vous occupiez votre logement ou que vous le mettiez en location. MaPrimeRénov' est aussi accessible aux copropriétés pour les travaux dans les parties communes.

10 - L’IMMOBILIER ANCIEN EST UNE VALEUR SÛRE

L'achat dans l'immobilier ancien peut être considéré comme offrant  une certaine sécurité financière. En effet, un bien situé dans un secteur attractif ne perdra pas de valeur. Il aura même tendance à en prendre, surtout s’il a subi des travaux de rénovation. Ces éventuels travaux vont accroître la valeur du bien, c’est à dire vous offrir des opportunités de plus-value à la location comme à la vente.

N’hésitez pas à vous faire accompagner dès le début de votre projet par un professionnel de l’immobilier. Les agents Square Habitat se tiennent à votre disposition pour vous aider à trouver et à acheter votre bien immobilier au meilleur prix.

[1] Estimation non contractuelle